Dans une nouvelle étude, un partenariat entre le Collège Algonquin et le Réseau de justice aux victimes, examine la résilience des victimes des crimes violents. L’étude demande aux participants comment ils ont géré le traumatisme et la tragédie, et comment ils ont trouvé l’appui et les forces personnelles. (L’article est disponible en anglais seulement).